Nouveau mode de scrutin pour les présidentielles

Notre Président de la République est élu au suffrage universel uninominal à 2 tours. Quand on n’y réfléchit pas d’une manière scientifique, on peut penser que c’est un mode de désignation juste et équitable mais il n’en est rien. Il y a des failles qui remettent en cause la légitimité des résultats en terme de représentativité des idées des électeurs que nous allons détailler ici.

 

Imaginons que 2 candidats défendent le même programme ou un programme proche que nous réduirons ici à une idée par souci de simplicité. Le résultat sera que les voies seront divisées entre ces 2 candidats qui sont dès lors désavantagés.

Prenons un exemple:

  • Candidat W défend l’idée 1 -> 15%
  • Candidat X défend l’idée 1 -> 5%
  • Candidat Y défend l’idée 2 -> 17%
  • Candidat Z défend l’idée 3 -> 20%

Donc au final, l’idée 1, bien que majoritaire, est disqualifiée au premier tour. Le peuple a le choix au 2ème tour entre les idées 2 et 3, dont aucune n’est majoritaire dans l’opinion. C’est un vrai problème et c’est à cause de ça qu’on en arrive à ce qui s’est passé en 2002. C’est aussi à mon sens la raison pour laquelle la politique est devenue aujourd’hui un jeu de stratégie et de communication pour les partis.

A quoi sert d’avoir de bonnes idées si elles peuvent perdre même si elles sont majoritaires?

Pourquoi défendre un programme ambitieux et progressiste quand un programme plus rassembleur sera bien plus payant au niveau de la stratégie électorale?

Le système actuel tue les convictions des politiciens en les rendant contre productives. Il impose une logique de rassemblement et non une logique de représentativité du peuple et de ses idées. C’est de ce système que viennent des hérésies comme le vote utile, les alliances de partis… C’est à cause de ce système qu’on vote par rejet et non par adhésion, juste pour faire barrage à ceux-ci ou ceux-là. C’est à cause de ce système qu’on en vient à voter pour des personnes que nous ne voulons pas voir au pouvoir, juste pour ne pas avoir au pouvoir d’autres qu’on voudrait encore moins…

Pour bien comprendre plus en détail avec des illustrations ce dont je parle, il vous faut regarder cette vidéo de laquelle je m’inspire complètement. Elle propose également de nouveaux systèmes de scrutin et analyse leurs forces et leurs faiblesses, pour arriver enfin à la fin de la vidéo à un système qui me paraît au premier abord bien plus juste et représentatif que le nôtre:

Cette réflexion sur nos institutions est indispensable pour remettre le peuple au coeur de la politique, et pour remettre en cause ces institutions, un seul moyen: l’Assemblée Constituante. Si vous aussi vous pensez qu’il faut refondre nos institutions pour les rendre plus représentatives, une seule solution au jour d’aujourd’hui: le vote France Insoumise en 2017 et la porte ouverte vers la 6ème république.

 

Christophe Argento

2 comments

  • GLEYSE Jacques

    L’imbécilité absolue c’est d’avoir inversé législatives et présidentielles déjà… Par ailleurs si les législatives sont avant la présidentielle (et même si on supprime la présidentielle), à la proportionnelle absolue, les bonnes idées pourront s’allier à l’Assemblée Constituante par exemple… mais il faut passer à la 6ème République avec la France insoumise.

    Répondre
    • Christophe Argento

      Oui la question est est-ce qu’on a vraiment besoin d’un président? Est-ce qu’il n’y a pas une meilleure manière de gouverner? L’Assemblée Constituante va avoir un travail énorme!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *