Sarkozy, CO2 et catastrophe écologique

Nicolas Sarkozy a déclaré, dans son dernier discours, « On parle beaucoup de dérèglement climatique, c’est très intéressant mais ça fait 4,5 milliards d’années que le climat change. L’homme n’est pas le seul responsable de ce changement« . Il a raison sur un point, le climat a toujours évolué suivant divers facteurs comme l’activité solaire ou le cycle de Milankovitch (variations de l’orbite terrestre en réaction aux objets massifs du système solaire). La différence entre ce qui s’est passé dans l’histoire de notre planète et ce qui se passe aujourd’hui, c’est industrialisation.

Mais il y a un fait que Nicolas Sarkozy semble oublier, c’est que PERSONNE ne nie l’implication de l’homme dans l’augmentation spectaculaire du taux de CO2 dans l’atmosphère. Aussi bien les climato-sceptiques que les réchauffistes sont d’accord là dessus. C’est un fait, l’activité agricole, industrielle fait monter le taux de CO2 dans l’atmosphère à des taux jamais observés dans les études géologiques.

La question est donc, est-ce qu’il y a un lien entre CO2 et réchauffement climatique? C’est là dessus que se chamaillent les climato-sceptiques et les autres. La conclusion qui semble emporter le consensus scientifique actuel est celle du GIEC, qui à partir d’un modèle de simulation extrêmement détaillé démontre un lien entre CO2 et température. Les climato-sceptiques, dont semble faire partie l’ancien président, n’acceptent pas ces conclusions et considèrent la concentration de CO2 comme une conséquence du réchauffement planétaire et non comme une cause.

Ce qui est en revanche certain, c’est que le CO2 a d’autres effets démontrés et dévastateurs: il réagit avec l’eau de l’océan qui l’absorbe et s’acidifie. On constate une diminution du ph des eaux de surface des océans de 8.19 avant la révolution industrielle à 8.05 aujourd’hui. L’acidité a donc été accrue de 10% en à peine un peu plus d’un siècle. La variation naturelle avant la révolution industrielle était de l’ordre de 0.1 point de ph sur 10 000 ans, ce qui laissait le temps à la vie marine de s’adapter au changement du milieu.

Cette acidification à grande échelle est une catastrophe pour le milieu marin et la vie
marine de laquelle nous dépendons largement.

Donc Mr Sarkozy, même si vous ne croyez pas, à l’encontre du consensus scientifique sur le sujet, à l’implication de l’homme dans le réchauffement climatique, vous ne pouvez nier son implication dans la stérilisation des océans à long terme. Tout ces phénomènes mènent à la même conclusion: une terre inadaptée à la survie humaine.

La seule posture qui s’impose qu’on soit climato-sceptique ou non, en regardant le tableau d’ensemble à long terme, est de réduire notre émission de CO2 et donc de limiter l’usage des énergies fossiles. La transition énergétique est donc une nécessité absolue, sauf si on sert des lobbies énergétiques ou si on n’envisage la politique qu’à court terme en fonction d’échéances électorales et d’intérêts privés et non pas pour le bien commun…

 

Christophe Argento

 

Plus d’information sur le cycle de Milankovitch dans cette excellente vidéo:

Et sur l’acidification des océans dans celle-ci:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *